Aston DBR1 – 1/10ème

Aston Martin DBR1 JDR Paris - Voitures circulaires made in France, tether cars en fonte d'aluminium

2012 – 2013

Aston DBR1 1/10ème pour 5 CC.
Statut : 1 kit disponible, master HS.

Aston DBR1 au 1/12ème : Pourquoi cette voiture ?

La conception de l’Aston a constitué un pas technologique important : ce fut notre premier master conçu en « full 3D », du fichier jusqu’au master en résine polymérisée issu d’une imprimante 3D de type bain de résine, avant l’avènement de la technologie actuelle à fils.

Cette auto mythique (elle aussi…) qui allie grâce et équilibre nous emmène directement sur le Nürburgring avec le grand Stirling Moss « derrière le cerceau ». Un choix assez évident, sans compter avec « l’astonite aigüe » de notre chef de projet PYL qui a légèrement penché dans la balance sur le choix de cette auto, pour le meilleur bien sûr…

Cette fois-ci, pas de point de départ sur la base d’un modèle existant. Car à de rares exceptions (comme l’excellent kit Strombecker, très difficile à trouver de nos jours) et de quelques autos d’artisans en grande échelle (je pense au grand Javan Smith) les reproductions de qualité n’existaient pas. Il fallut se débrouiller par nous-mêmes.

Un gros plus, la doc était disponible en « interne » et l’œil affuté de PYL à fait le reste sur la base d’un fichier Brésilien (Dan Palatnik) qu’il a fallu reprendre intégralement (mauvaise surprise…) et convertir au format Autocad. Un travail de titan derrière l’écran, nous n’avons pas osé compter les heures…

Là encore, la main du maître sur le masticage et la mise en forme du master à fait le reste. Nous sommes volontairement partis sur une échelle plus petite pour limiter l’épaisseur et donc le poids du modèle, et être ainsi dans l’esprit de la catégorie 5CC Vega, idéalement motorisé par un micron 5CC, moteur assez courant en diesel ou en glow à des prix abordables et bien dans l’esprit de l’époque, et compléter les roues de 75 de chez Vega.

Sur le plan du style pur, c’est peut-être l’auto dont nous sommes les plus fiers. Je pense que l’on a vraiment été fidèles à l’esprit de l’auto, tout en la simplifiant légèrement sans pour autant altérer ses proportions. Proche de la sculpture animalière art déco, elle délivre le mouvement tout en étant statique… Du grand art.

Aston DBR1 - 1/10ème

Le master est lui aussi HS après avoir supporté une quinzaine d’épreuves, il n’est pas prévu de rééditer ce modèle.

L’Aston marque la fin de la collaboration avec la fonderie Desnous et Monsieur Dhesrines, partant pour une retraite bien méritée. Cet endroit magique nous manque, cette fonderie parisienne hors d’âge n’avait pas d’équivalent et chaque visite nous a provoqué autant de plaisirs que d’émotions…

Il est fortement regrettable que ce type de lieu et de savoir-faire disparaisse progressivement de nos villes sous couvert de conformité environnementale. La magie de la coulée d’alu en fusion reste un moment irremplaçable, c’est l’instant où le modèle prend réellement vie.